info@rivoli-group.com +41 (0) 44 388 54 59 Rivoli Group AG Zollikerstrasse 153 CH-8008 Zürich

Technologies de l’information et de la communication

Rivoli Group AG a compris très tôt le secteur d’avenir des technologies de l’information et de la communication en tant que marché d’investissement attractif. Ces dernières années, nous avons pu connaître très précisément le secteur axé sur la croissance grâce à une série de participations fructueuses. De plus, nous disposons d’un réseau mondial avec des experts à tous les niveaux du marché des technologies de l’information et de la communication, et nos clients peuvent bénéficier de leur savoir-faire.

Marché d’opportunité pour l’économie et l’industrie

Le réseau numérique croissant de notre monde offre déjà de belles perspectives pour l’économie et notamment pour le secteur informatique. Par ailleurs, pour profiter efficacement de ces opportunités, quelques programmes de subvention ont déjà été mis en œuvre en Europe. En Allemagne par exemple le gouvernement fédéral a adopté en 2014 un « agenda numérique » de grande envergure. Ce dernier prévoit non seulement la mise en place d’un vaste réseau à haut débit mais également la mise en œuvre de vastes mesures de subvention pour les entreprises jeunes et innovantes du secteur de l’informatique.

Prévisions de croissance à long terme

Nous observons la numérisation croissante non seulement dans les tendances High Tech du secteur des technologies de l’information et de la communication mais nous les déduisons aussi des chiffres d’affaires en hausse sur le marché européen des technologies de l’information et de la communication.

Selon les prévisions d’IDC, société américaine d’analyse des marchés, le secteur des technologies de l’information et de la communication affichera une hausse de 2,3 % du chiffre d’affaires en 2016 et ce taux continuera d’augmenter d’ici 2019.

Big Data

Big Data Analytics désigne l’analyse de grandes quantités de données provenant de différentes sources à haut débit. Les technologies les plus diverses sont ainsi utilisées : allant de la répartition de la sauvegarde et des banques données innovantes, en passant par les analyses linguistiques et sémantiques jusqu’aux outils de visualisation. L’objectif est d’atteindre une utilité économique, scientifique ou sociale. Les domaines d’utilisation des Big Data sont variés. La propagation d’épidémies peut ainsi être prédite plus précisément et plus rapidement qu’auparavant. Dans la gestion du trafic, les solutions Big Data réduisent les embouteillages et empêchent les accidents. Les commerçants peuvent établir de meilleures prévisions sur la vente de leurs produits et réduire la mise au rebut de marchandises périssables.

Mobile Computing

L’utilisation d’Internet sur téléphone portable avec des appareils tels que smartphones et tablettes est l’une des mégatendances de ces dernières années. 85 % des utilisateurs d’Internet vont aujourd’hui sur la toile avec des appareils mobiles et encore 69 % depuis un ordinateur fixe. L’utilisation d’un téléphone portable pour les réseaux sociaux, les services de vidéo et de musique, la navigation ou les jeux atteint déjà de nos jours un marché de masse. D’après Gartner, près de 268 milliards d’applications pour les appareils mobiles sont chargés dans le monde d’ici 2017. Les entreprises et autres organisations doivent relever le défi d’intégrer les appareils mobiles et les applications qui y sont offertes de manière la plus sûre que possible dans l’infrastructure informatique interne. De plus, elles doivent remanier leurs contenus pour les différentes tailles d’écran et les systèmes d’exploitation mobiles. Outre les smartphones et les tablettes, de plus en plus de petits appareils portables, appelés Wearables (objets connectés ou intelligents qui se portent sur soi), atteignent la maturité du marché. Cela comprend par exemple les lunettes connectées, les montres intelligentes ou les bracelets connectés.

Industrie 4.0

La prochaine étape de la numérisation dans l’industrie est la mise en réseau interentreprises et sur plusieurs sites des différents systèmes exploités jusque-là. Dans l’Industrie 4.0 il s’agit du développement, de la fabrication et de l’entretien de produits, machines et installations via Internet. Notamment les processus de fabrication sont plus efficaces et plus flexibles. Il est ainsi possible de fabriquer par exemple des petites séries ou des variantes d’un produit de manière rentable. Du point de vue du secteur informatique, la tendance à l’Industrie 4.0 a le potentiel de changer radicalement les structures existantes et les marchés.

Chiffres d’affaires et dépenses en augmentation

En revanche, le marché des terminaux (PC, ultra-mobiles, téléphones portables, tablettes et imprimantes) sera à la baisse conformément aux prévisions (2016 : 3,7 % environ). Ceci est en partie dû au fait que le marché des smartphones a une croissance encore molle et sature progressivement. D’autre part cela est lié à la baisse constante des PC et dans le secteur des ultra-mobiles. Le secteur « centres informatiques » est la lanterne rouge de ce comparatif avec un chiffre d’affaires de 171 milliards USD en 2015.(Source : Gartner Market Data Book, avril 2016)

L’importance croissante du secteur des technologies de l’information et de la communication à l’échelle mondiale est démontrée par les chiffres d’affaires ou les dépenses en hausse. La part la plus importante revient en l’occurrence au secteur tertiaire. En 2015, les dépenses en matière de prestations de service ont représenté à elles seules 1,4 billion USD. Toutefois, une baisse de 2,0 % du chiffre d’affaires est prévue dans ce secteur. À l’inverse, les prévisions annoncent pour le secteur « services informatiques » une hausse de 2,1 %, ce qui correspondrait à un chiffre d’affaires de 929 milliards USD. Les entreprises dépenseront, selon les prévisions, une part supplémentaire plus élevée pour les produits logiciels. Ce montant est en effet moins élevé que celui des prestations de services, toutefois une croissance de 4,2 % est prévue pour le secteur des logiciels.

Si l’on observe les prévisions réparties par secteurs, les trois thèmes High Tech actuels les plus importants, d’après un sondage réalisé auprès d’experts, sont l’informatique en nuage, la sécurité informatique et les Big Data (mégadonnées). Avec 64 % l’informatique en nuage, suivie de près par la sécurité informatique avec 61 %, se hisse à la première place du sondage annuel de BITKOM (Association fédérale allemande pour la technologie de l’information, des télécommunications et de l’industrie des nouveaux médias). 48 % des personnes interrogées ont sélectionné « Big Data » à la 3ème place.